Autisme Asperger : définition et remise en question

 

L'autisme Asperger est un trouble du développement cérébral, mais qui n’implique pas une déficience intellectuelle ou un retard mental. Il peut cependant être un obstacle à la communication et à une bonne intégration dans la société s’il n’est pas accompagné de manière adaptée.

Autisme Asperger : définition

Qu’est-ce que l’autisme Asperger ?

L’autisme Asperger est un syndrome contenu dans les troubles du spectre de l’autisme (TSA). Comme toutes les formes d’autisme, le syndrome d’Asperger est un trouble neuro-développemental qui se caractérise par des problèmes de socialisation et de communication. Les personnes avec ce syndrome ont une manière différente de comprendre et de traiter les informations et les perceptions de la réalité, ce qui entraîne une différence dans la manière de se comporter en société.

Le syndrome a été découvert pour la première fois en 1943 par Hans Asperger. Il est reconnu comme un handicap en France depuis 1996, comme les autres formes d’autisme. Cependant, le terme “handicap” est remis en question pour l’autisme Asperger ; de nombreuses personnes trouvant le terme “différence” plus adapté.

Quelle est la différence entre autisme et autiste Asperger ?

Contrairement aux autres formes d’autisme, l’autisme Asperger a la particularité de ne pas être accompagné d’une déficience intellectuelle ou d’un retard dans l’apparition du langage. C’est pourquoi, on se pose aujourd’hui la question de sa qualification comme handicap ou non. L’autisme Asperger représente un obstacle pour certaines interactions sociales et est caractérisé par des intérêts restreints, mais l’absence de déficit intellectuel permet à une personne atteinte du syndrome d’Asperger, de totalement s’épanouir en se donnant à fond sur ses centres d’intérêts. L’autisme Asperger est donc inclus par beaucoup dans le spectre de la neurodiversité : des manières différentes de percevoir et de réagir au monde, non plus perçues comme des faiblesses, mais comme des forces qui permettent de se démarquer.

Autisme Asperger : symptômes

Quels sont les signes du syndrome d'Asperger ?

Avant de pouvoir chercher à poser un diagnostic pour un autiste Asperger, il faut pouvoir en reconnaître les premiers symptômes. Voici une liste des principaux signes de l’autisme Asperger :

Des difficultés à socialiser : 

Une personne atteinte d’autisme Asperger a du mal à comprendre les règles sociales, elle a souvent du mal à se faire des amis et à socialiser. Elle peut être, dans certains contextes, très refermée sur elle-même et n’aura envie de parler avec personne.

Un manque d’empathie : 

Elle a aussi souvent du mal à se mettre à la place des autres et à comprendre leurs sentiments. Elle se fiera d’abord à ses propres émotions, ayant généralement une intelligence intrapersonnelle plutôt qu'interpersonnelle. Elle aura cependant du mal à exprimer ces émotions, surtout dans son langage non verbal, souvent peu communicatif.

Des passions et obsessions : 

Une personne atteinte d’autisme Asperger aura tendance à trouver des passions qu’elle utilisera pour s’évader. Elle apprendra tout ce qu’il y a à savoir sur cette passion, et celle-ci pourra être ponctuelle comme de longue durée. Elle aura aussi tendance à s’enfermer dans des routines de vie, et en sortir pourrait être cause d’anxiété, voire même, de dépression.

La maladresse :  

Les personnes autistes Asperger sont souvent maladroites dans leurs mouvements, et ont du mal à pratiquer certaines activités sportives ou physiques.

Les démarches à suivre

Diagnostic

Seul un médecin spécialiste peut poser un diagnostic pour l’autisme Asperger. Il faut d’abord en parler avec son médecin généraliste, qui pourra ensuite donner des conseils d’orientation selon les situations. Les pédiatres, les neuropsychiatres ou les pédopsychiatres peuvent aussi orienter. Pour préparer la consultation chez le médecin spécialiste, il faut préparer :

  • un document des recommandations du généraliste,
  • le dossier médical de l’enfant potentiellement atteint d’autisme Asperger, 

  • son livret scolaire,

  • Il est également possible de remplir le questionnaire M-CHAT qui peut être trouvé sur internet et qui sert à détecter les troubles TSA chez les enfants.


Et après le diagnostic ?

L’accompagnement des enfants atteints d’autisme Asperger est très important pour qu’ils puissent bien s’intégrer dans leur vie quotidienne en société. Après le diagnostic, une thérapie de moyen à long terme est recommandée pour accompagner et aider l’enfant à se sentir plus à l’aise dans ces interactions sociales.

Cependant, ces traitements sont aujourd’hui remis en question. Des groupes, comme Aspies For Freedom, ou des personnes Asperger encouragent l’idée d’un autisme Asperger dont il faudrait être fier. L’autisme Asperger serait simplement une manière différente de réfléchir et de comprendre le monde, ça ne serait pas quelque chose à traiter ou cacher. De nombreuses personnes atteintes du syndrome d’Asperger ont fait preuve de créativité, d’ambition et d’inventivité incroyable, comme Albert Einstein, Elon Musk, Greta Thunberg, et beaucoup d’autres.

Malgré ces arguments, le fait est que les difficultés à s’adapter et à comprendre les règles sociales peuvent souvent être une épreuve très rude pour la personne autiste Asperger, notamment pour les enfants et leurs familles. Le choix de ne pas faire une thérapie est souvent fait par des adultes qui ont déjà vécu longtemps avec leur différence, mais peu par des familles lors de l’enfance. Un accompagnement et un traitement à cette période sont des moyens d’amoindrir l’anxiété et la difficulté dans les interactions sociales.

Autisme Asperger : définition et remise en question

Autisme Asperger : définition et remise en question

 

L'autisme Asperger est un trouble du développement cérébral, mais qui n’implique pas une déficience intellectuelle ou un retard mental. Il peut cependant être un obstacle à la communication et à une bonne intégration dans la société s’il n’est pas accompagné de manière adaptée.

Autisme Asperger : définition

Qu’est-ce que l’autisme Asperger ?

L’autisme Asperger est un syndrome contenu dans les troubles du spectre de l’autisme (TSA). Comme toutes les formes d’autisme, le syndrome d’Asperger est un trouble neuro-développemental qui se caractérise par des problèmes de socialisation et de communication. Les personnes avec ce syndrome ont une manière différente de comprendre et de traiter les informations et les perceptions de la réalité, ce qui entraîne une différence dans la manière de se comporter en société.

Le syndrome a été découvert pour la première fois en 1943 par Hans Asperger. Il est reconnu comme un handicap en France depuis 1996, comme les autres formes d’autisme. Cependant, le terme “handicap” est remis en question pour l’autisme Asperger ; de nombreuses personnes trouvant le terme “différence” plus adapté.

Quelle est la différence entre autisme et autiste Asperger ?

Contrairement aux autres formes d’autisme, l’autisme Asperger a la particularité de ne pas être accompagné d’une déficience intellectuelle ou d’un retard dans l’apparition du langage. C’est pourquoi, on se pose aujourd’hui la question de sa qualification comme handicap ou non. L’autisme Asperger représente un obstacle pour certaines interactions sociales et est caractérisé par des intérêts restreints, mais l’absence de déficit intellectuel permet à une personne atteinte du syndrome d’Asperger, de totalement s’épanouir en se donnant à fond sur ses centres d’intérêts. L’autisme Asperger est donc inclus par beaucoup dans le spectre de la neurodiversité : des manières différentes de percevoir et de réagir au monde, non plus perçues comme des faiblesses, mais comme des forces qui permettent de se démarquer.

Autisme Asperger : symptômes

Quels sont les signes du syndrome d'Asperger ?

Avant de pouvoir chercher à poser un diagnostic pour un autiste Asperger, il faut pouvoir en reconnaître les premiers symptômes. Voici une liste des principaux signes de l’autisme Asperger :

Des difficultés à socialiser : 

Une personne atteinte d’autisme Asperger a du mal à comprendre les règles sociales, elle a souvent du mal à se faire des amis et à socialiser. Elle peut être, dans certains contextes, très refermée sur elle-même et n’aura envie de parler avec personne.

Un manque d’empathie : 

Elle a aussi souvent du mal à se mettre à la place des autres et à comprendre leurs sentiments. Elle se fiera d’abord à ses propres émotions, ayant généralement une intelligence intrapersonnelle plutôt qu'interpersonnelle. Elle aura cependant du mal à exprimer ces émotions, surtout dans son langage non verbal, souvent peu communicatif.

Des passions et obsessions : 

Une personne atteinte d’autisme Asperger aura tendance à trouver des passions qu’elle utilisera pour s’évader. Elle apprendra tout ce qu’il y a à savoir sur cette passion, et celle-ci pourra être ponctuelle comme de longue durée. Elle aura aussi tendance à s’enfermer dans des routines de vie, et en sortir pourrait être cause d’anxiété, voire même, de dépression.

La maladresse :  

Les personnes autistes Asperger sont souvent maladroites dans leurs mouvements, et ont du mal à pratiquer certaines activités sportives ou physiques.

Les démarches à suivre

Diagnostic

Seul un médecin spécialiste peut poser un diagnostic pour l’autisme Asperger. Il faut d’abord en parler avec son médecin généraliste, qui pourra ensuite donner des conseils d’orientation selon les situations. Les pédiatres, les neuropsychiatres ou les pédopsychiatres peuvent aussi orienter. Pour préparer la consultation chez le médecin spécialiste, il faut préparer :

  • un document des recommandations du généraliste,
  • le dossier médical de l’enfant potentiellement atteint d’autisme Asperger, 

  • son livret scolaire,

  • Il est également possible de remplir le questionnaire M-CHAT qui peut être trouvé sur internet et qui sert à détecter les troubles TSA chez les enfants.


Et après le diagnostic ?

L’accompagnement des enfants atteints d’autisme Asperger est très important pour qu’ils puissent bien s’intégrer dans leur vie quotidienne en société. Après le diagnostic, une thérapie de moyen à long terme est recommandée pour accompagner et aider l’enfant à se sentir plus à l’aise dans ces interactions sociales.

Cependant, ces traitements sont aujourd’hui remis en question. Des groupes, comme Aspies For Freedom, ou des personnes Asperger encouragent l’idée d’un autisme Asperger dont il faudrait être fier. L’autisme Asperger serait simplement une manière différente de réfléchir et de comprendre le monde, ça ne serait pas quelque chose à traiter ou cacher. De nombreuses personnes atteintes du syndrome d’Asperger ont fait preuve de créativité, d’ambition et d’inventivité incroyable, comme Albert Einstein, Elon Musk, Greta Thunberg, et beaucoup d’autres.

Malgré ces arguments, le fait est que les difficultés à s’adapter et à comprendre les règles sociales peuvent souvent être une épreuve très rude pour la personne autiste Asperger, notamment pour les enfants et leurs familles. Le choix de ne pas faire une thérapie est souvent fait par des adultes qui ont déjà vécu longtemps avec leur différence, mais peu par des familles lors de l’enfance. Un accompagnement et un traitement à cette période sont des moyens d’amoindrir l’anxiété et la difficulté dans les interactions sociales.


Articles en relation