La définition de la dyslexie

La définition de la dyslexie

Détectée en primaire, la dyslexie est l'un des troubles DYS les plus connus aujourd'hui. Ce trouble touche environ 10% de la population mondiale et 2 à 3 enfants par classe seraient concernés. Malgré le fait que la dyslexie soit très répandue, les enseignants se sentent encore démunis face à l'ampleur des élèves dyslexiques et au manque de moyens pour les accompagner.

Qu'est-ce que la dyslexie?

La définition de la dyslexie selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) se présente comme ceci : “ La dyslexie est un trouble spécifique de la lecture. Il s’agit aussi d’un trouble persistant de l’acquisition du langage écrit montrant de grandes difficultés de dans l’acquisition et dans l’automatisation des mécanismes nécessaires à la maîtrise de l’écrit (lecture, écriture, orthographe…).”

Découvert en 1881 par un ophtalmologue allemand, Oswald Berkhan, la dyslexie est un trouble qui touche entre 8 à 10% des enfants.

De manière plus simple, on peut dire que la définition de la dyslexie se traduit par une difficulté ou un déficit de la lecture. Les personnes dyslexiques ont généralement du mal à lire de manière fluide. Elles lisent souvent lentement et commettent des erreurs lors de la lecture. Cela peut avoir un impact sur leur capacité à comprendre ce qu'elles lisent. Cependant, lorsque d'autres personnes leur font la lecture, elles n'ont souvent aucun problème à comprendre le texte.

La dyslexie peut aussi entraîner des difficultés dans d'autres activités. Parmi celles-ci, on peut citer :

  • La compréhension de la lecture
  • L'orthographe
  • L'écriture
  • Les mathématiques

Des études ont par ailleurs montré que la dyslexie serait liée à un problème de vision. Les lettres que voit une personne dyslexie seraient inversées ou il se peut que l’écriture soit complètement à l’envers.

Il faut savoir que la dyslexie est durable et non chronique. Elle est en effet liée au fonctionnement cérébral donc cette condition est irréversible. Il n’existe pas de remède miracle. Par conséquent, les patients touchés par la dyslexie gardent ce trouble tout au long de leur vie et apprennent à vivre avec.

Il est vrai qu’on « naît dyslexique et qu’on meurt dyslexique » mais ce n’est pas une fatalité. On peut très bien vivre avec et accomplir les mêmes choses qu’une personne non dyslexique et même plus !

On entend souvent dire que les personnes dyslexiques, notamment les enfants, sont paresseux, bêtes, ne s’appliquent pas, etc… Mais ces idées sont totalement fausses!

La neuropsychologie moderne a prouvé que cette particularité, ou ce trouble, est dans la plupart des cas compensée par de grandes capacités et des talents remarquables dans d’autres domaines.

La dyslexie n’est donc en aucun cas liée à l’intelligence. On remarque même qu’il y a un taux de dyslexie plus élevé chez les enfants surdoués.

Ce n’est donc nullement un obstacle à la réussite, mais plus un handicap qu’on apprend à maîtriser. À l’aide d’une bonne rééducation et de bonnes méthodes d’apprentissage, l’avenir d’un enfant dyslexique lui réservera de belles surprises.  

Qui est le plus touché par la dyslexie?

La dyslexie se manifeste chez des enfants de tous niveaux d'intelligence. On avait tendance à penser que ce trouble impactait les garçons plus que les filles mais les recherches ont révélé qu’il n’y avait pas de différence de genres.

Ce mythe pourrait sûrement s’expliquer par le fait que les garçons ont tendances à clamer haut et fort leurs difficultés alors que les filles cherchent à les cacher.

Il faut savoir que la dyslexie est présente dans le monde entier. Elle ne connaît pas de frontières culturelles, linguistiques ou socio-économiques.

Aussi, plusieurs études suggèrent que la dyslexie est héréditaire. C’est une condition neurobiologique qui aurait une origine génétique. Cela veut dire qu’elle peut être présente dans d’autres membres de la famille, souvent chez les parents. En effet, c’est très commun qu’un enfant dyslexique ait une mère ou un père étant lui-même dyslexique. 

Les différents types de dyslexie : 

Il existe plusieurs types de dyslexie. Une difficulté d'apprentissage varie d'un individu à l'autre et les personnes peuvent présenter des symptômes de plusieurs types ou avoir le même type de dyslexie avec des symptômes différents.

La dyslexie phonologique : 

C’est la dyslexie la plus présente chez les enfants. Elle se traduit par une difficulté à assembler les mots et les prononcer. Les enfants atteints de cette dyslexie ont du mal à retrouver les lettres, les mettre en ordre, et en faire un son.

Par exemple, il peut lire chien à la place de chat, mélanger la lettre p et la lettre b, rajouter des lettres et en oublier d’autres…

Cela créé une confusion auditive et visuelle pour l’enfant.

La dyslexie lexicale : 

L’enfant a du mal à reconnaître les mots irréguliers. Par exemple : femme, tabac, monsieur… Comme il a du mal à mémoriser ces mots, l’enfant commet à chaque fois l’erreur comme si c’était la première fois qu’il voyait le mot et il essaie donc de le déchiffrer syllabe par syllabe.

La dyslexie mixte :

L’enfant est atteint des deux types selon un degré différent. Il a du mal à déchiffrer les lettres et à les reconnaître visuellement. Ce type de dyslexie rend la lecture très difficile pour l'enfant et peut très vite le décourager.

 

La dyslexie engendre des difficultés durables pour la personne qui en est atteinte, mais il ne s'agit pas non plus d'un obstacle insurmontable. Découvrez pourquoi il est important de prendre en charge son enfant par un orthophoniste.


Articles en relation