L’intelligence intrapersonnelle : une intelligence (pas ?) comme les autres

L’intelligence est trop souvent considérée comme quelque chose de binaire. Il est attendu qu’on corresponde à un type d’intelligence particulier. Mais cette conception de l'intelligence ignore les complexités de la pensée humaine et les différents moyens par lesquels nous acquérons des connaissances et du savoir. Mettre en valeur la diversité des intelligences permet de découvrir de nouvelles manières de réfléchir et d’apprendre. Cela permet aussi de mieux accompagner et encourager les personnes neurodiverses, et de mettre en valeur leur potentiel. Le cas de l'intelligence intrapersonnelle illustre très bien cette multiplicité des intelligences.

L’intelligence intrapersonnelle : définition et origine

Intelligence intrapersonnelle : définition

L’intelligence intrapersonnelle est une forme d’intelligence qui ne dépend pas de facultés académiques ou scolaires. C’est plutôt une capacité à se connaître soi-même, à savoir écouter ses propres besoins et sentiments. Dans sa forme la plus primitive, l’intelligence intrapersonnelle peut très simplement se manifester lorsqu’on reconnaît qu’une blessure nous fait mal, ou qu’une flamme est trop chaude et qu’il faut s’en éloigner. Dans sa forme la plus complexe, cette intelligence se manifeste par la facilité de certains pour l’introspection, à se connaître soi-même, à être à l'écoute de ses sentiments, de ses besoins et de ses pensées profondes. C’est une faculté que l’on retrouve chez beaucoup de grands écrivains et artistes issus de la neurodiversité, comme Edgar Allen Poe ou Beethoven, tous deux dyslexiques.

Le développement de cette intelligence est central dans le développement de chacun. En effet, en se connaissant mieux soi-même, on peut mieux connaître ses vraies envies, objectifs et ambitions. L’intelligence intrapersonnelle permet de nous tracer un avenir qui nous est adapté, de vivre et d'exister d’une manière qui nous correspond. D’être soi-même, finalement.

Les origines

L’intelligence intrapersonnelle est un concept introduit et développé par le professeur et psychologue Howard Gardner.  Celui-ci publie en 1983 le livre Frames of Mind : La théorie des intelligences multiples. Dans ce livre, Gardner nous apprend qu’il n’y a pas une forme d’intelligence, mais bien sept (il reviendra plus tard sur sa théorie en ajoutant une autre forme, l’intelligence naturaliste). Il critique la simplification, trop souvent faite, de réduire l’intelligence à sa forme scolaire. Cette vision réductrice de l’intelligence ignore les autres manières de penser, d’acquérir et de partager des connaissances.

L’intelligence intrapersonnelle et les autres formes d’intelligence

Les 7 formes d’intelligence introduites par Howard Gardner dans son livre de 1983 sont les suivantes :

  • L’intelligence verbo-linguistique : plutôt explicitement, c’est l’intelligence des mots et du langage. C’est la capacité à exprimer des pensées complexes et à les communiquer par écrit ou à l’oral 

  • L’intelligence logico-mathématique : c’est une forme d’intelligence qui est accompagnée d’un amour du raisonnement, des chiffres et de l’analyse. C’est l’intelligence centrale dans les disciplines scientifiques 

  • L’intelligence corporelle-kinesthésique : c’est la capacité à bien connaître et contrôler son corps et ses mouvements 

  • L’intelligence spatiale : forme d’intelligence souvent très développée chez les dyslexiques, elle permet de très bien mémoriser et visualiser ses alentours. Cette intelligence permet d’avoir une visualisation du monde réellement en trois dimensions 

  • L’intelligence musicale-rythmique : ici, on regroupe le bon sens du rythme, de la mélodie, et une maîtrise du langage musical en général 

  • L’intelligence intrapersonnelle : celle-ci vous connaissez déjà ;) 

  • L’intelligence interpersonnelle : faculté qui à la fois complète et s’oppose à l’intelligence intrapersonnelle, l’intelligence interpersonnelle permet l’empathie et la compréhension de l’autre. Elle est mise en avant par la connaissance des règles et attentes de comportement avec les autres en société. Ceci permet de créer des liens très forts et avec beaucoup de facilité.


À celles-ci s'ajoute l'intelligence naturaliste, qu'Howard Gardner ajoute à sa théorie en 1993. C'est l'intelligence de ceux qui apprécient, comprennent et sont sensibles à la nature et au vivant.

Comment mettre en valeur l’intelligence intrapersonnelle ?

L’importance de l’intelligence personnelle

L’intelligence intrapersonnelle est malheureusement peu mise en valeur dans notre société. A l’école, on apprend aux enfants que la réelle intelligence est celle des mots et des chiffres. La personne qui prend le temps d’être seul de temps à autre avec ses pensées peut souvent être l’objet d’amalgames infondés. Pourtant, l’intelligence intrapersonnelle a sa place dans la société.

Tout d’abord, elle est étroitement liée à l’intelligence interpersonnelle. Comprendre l’autre, ses envies, ses sentiments et ses besoins passe avant tout par une compréhension de soi-même. Howard Gardner insistait sur le fait que les deux facultés étaient indissociables. Il les met dans le groupe des “intelligences personnelles”, et montre qu’on ne peut comprendre l’un sans considérer l’autre aussi. La vie en société, la capacité de vivre avec et de comprendre les autres vient donc en partie de l’intelligence intrapersonnelle.

Ce que l’avenir réserve...

L’intelligence intrapersonnelle est accompagnée de capacités d’analyse développées. Ce type d’intelligence est facilement mis en valeur dans des métiers scientifiques, littéraires et artistiques.

Ainsi, l’intelligence intrapersonnelle est une faculté essentielle en société qui peut être mise en valeur de différentes manières. Trop souvent, la simplification de l’intelligence à quelque chose de binaire devient un obstacle au développement des enfants avec des formes d’intelligence qui sortent des attentes académiques. On passe alors à côté de talents et de potentiels énormes qui n’ont malheureusement jamais la chance de déployer leurs ailes. Une formation adaptée à chaque individu est donc quelque chose de plus en plus nécessaire, et dont nous voyons les débuts dans l’enseignement. En effet, le développement d’un enseignement plus inclusif et à l’écoute des besoins de chacun permet un meilleur accompagnement des enfants et de leur potentiel. De nombreux efforts sont encore à faire, mais il y a de quoi espérer.

L’intelligence intrapersonnelle : une intelligence (pas ?) comme les autres

L’intelligence intrapersonnelle : une intelligence (pas ?) comme les autres

L’intelligence est trop souvent considérée comme quelque chose de binaire. Il est attendu qu’on corresponde à un type d’intelligence particulier. Mais cette conception de l'intelligence ignore les complexités de la pensée humaine et les différents moyens par lesquels nous acquérons des connaissances et du savoir. Mettre en valeur la diversité des intelligences permet de découvrir de nouvelles manières de réfléchir et d’apprendre. Cela permet aussi de mieux accompagner et encourager les personnes neurodiverses, et de mettre en valeur leur potentiel. Le cas de l'intelligence intrapersonnelle illustre très bien cette multiplicité des intelligences.

L’intelligence intrapersonnelle : définition et origine

Intelligence intrapersonnelle : définition

L’intelligence intrapersonnelle est une forme d’intelligence qui ne dépend pas de facultés académiques ou scolaires. C’est plutôt une capacité à se connaître soi-même, à savoir écouter ses propres besoins et sentiments. Dans sa forme la plus primitive, l’intelligence intrapersonnelle peut très simplement se manifester lorsqu’on reconnaît qu’une blessure nous fait mal, ou qu’une flamme est trop chaude et qu’il faut s’en éloigner. Dans sa forme la plus complexe, cette intelligence se manifeste par la facilité de certains pour l’introspection, à se connaître soi-même, à être à l'écoute de ses sentiments, de ses besoins et de ses pensées profondes. C’est une faculté que l’on retrouve chez beaucoup de grands écrivains et artistes issus de la neurodiversité, comme Edgar Allen Poe ou Beethoven, tous deux dyslexiques.

Le développement de cette intelligence est central dans le développement de chacun. En effet, en se connaissant mieux soi-même, on peut mieux connaître ses vraies envies, objectifs et ambitions. L’intelligence intrapersonnelle permet de nous tracer un avenir qui nous est adapté, de vivre et d'exister d’une manière qui nous correspond. D’être soi-même, finalement.

Les origines

L’intelligence intrapersonnelle est un concept introduit et développé par le professeur et psychologue Howard Gardner.  Celui-ci publie en 1983 le livre Frames of Mind : La théorie des intelligences multiples. Dans ce livre, Gardner nous apprend qu’il n’y a pas une forme d’intelligence, mais bien sept (il reviendra plus tard sur sa théorie en ajoutant une autre forme, l’intelligence naturaliste). Il critique la simplification, trop souvent faite, de réduire l’intelligence à sa forme scolaire. Cette vision réductrice de l’intelligence ignore les autres manières de penser, d’acquérir et de partager des connaissances.

L’intelligence intrapersonnelle et les autres formes d’intelligence

Les 7 formes d’intelligence introduites par Howard Gardner dans son livre de 1983 sont les suivantes :

  • L’intelligence verbo-linguistique : plutôt explicitement, c’est l’intelligence des mots et du langage. C’est la capacité à exprimer des pensées complexes et à les communiquer par écrit ou à l’oral 

  • L’intelligence logico-mathématique : c’est une forme d’intelligence qui est accompagnée d’un amour du raisonnement, des chiffres et de l’analyse. C’est l’intelligence centrale dans les disciplines scientifiques 

  • L’intelligence corporelle-kinesthésique : c’est la capacité à bien connaître et contrôler son corps et ses mouvements 

  • L’intelligence spatiale : forme d’intelligence souvent très développée chez les dyslexiques, elle permet de très bien mémoriser et visualiser ses alentours. Cette intelligence permet d’avoir une visualisation du monde réellement en trois dimensions 

  • L’intelligence musicale-rythmique : ici, on regroupe le bon sens du rythme, de la mélodie, et une maîtrise du langage musical en général 

  • L’intelligence intrapersonnelle : celle-ci vous connaissez déjà ;) 

  • L’intelligence interpersonnelle : faculté qui à la fois complète et s’oppose à l’intelligence intrapersonnelle, l’intelligence interpersonnelle permet l’empathie et la compréhension de l’autre. Elle est mise en avant par la connaissance des règles et attentes de comportement avec les autres en société. Ceci permet de créer des liens très forts et avec beaucoup de facilité.


À celles-ci s'ajoute l'intelligence naturaliste, qu'Howard Gardner ajoute à sa théorie en 1993. C'est l'intelligence de ceux qui apprécient, comprennent et sont sensibles à la nature et au vivant.

Comment mettre en valeur l’intelligence intrapersonnelle ?

L’importance de l’intelligence personnelle

L’intelligence intrapersonnelle est malheureusement peu mise en valeur dans notre société. A l’école, on apprend aux enfants que la réelle intelligence est celle des mots et des chiffres. La personne qui prend le temps d’être seul de temps à autre avec ses pensées peut souvent être l’objet d’amalgames infondés. Pourtant, l’intelligence intrapersonnelle a sa place dans la société.

Tout d’abord, elle est étroitement liée à l’intelligence interpersonnelle. Comprendre l’autre, ses envies, ses sentiments et ses besoins passe avant tout par une compréhension de soi-même. Howard Gardner insistait sur le fait que les deux facultés étaient indissociables. Il les met dans le groupe des “intelligences personnelles”, et montre qu’on ne peut comprendre l’un sans considérer l’autre aussi. La vie en société, la capacité de vivre avec et de comprendre les autres vient donc en partie de l’intelligence intrapersonnelle.

Ce que l’avenir réserve...

L’intelligence intrapersonnelle est accompagnée de capacités d’analyse développées. Ce type d’intelligence est facilement mis en valeur dans des métiers scientifiques, littéraires et artistiques.

Ainsi, l’intelligence intrapersonnelle est une faculté essentielle en société qui peut être mise en valeur de différentes manières. Trop souvent, la simplification de l’intelligence à quelque chose de binaire devient un obstacle au développement des enfants avec des formes d’intelligence qui sortent des attentes académiques. On passe alors à côté de talents et de potentiels énormes qui n’ont malheureusement jamais la chance de déployer leurs ailes. Une formation adaptée à chaque individu est donc quelque chose de plus en plus nécessaire, et dont nous voyons les débuts dans l’enseignement. En effet, le développement d’un enseignement plus inclusif et à l’écoute des besoins de chacun permet un meilleur accompagnement des enfants et de leur potentiel. De nombreux efforts sont encore à faire, mais il y a de quoi espérer.


Articles en relation