Troubles multi-dys, de quoi parle-t-on ?

Multi dys : définition

Être multi dys, c’est avoir plus d’un trouble dys. Les troubles dys, sont des troubles cognitifs spécifiques qui apparaissent, dans l’immense majorité des cas, dès la naissance et suivent la personne tout au long de sa vie. Avoir un trouble dys n’est ni synonyme d’une déficience intellectuelle, ni d’un simple retard de l’apprentissage.

La Haute Autorité de la Santé, les définit comme étant des “anomalies plus ou moins isolées dans le développement cognitif de l’enfant”. Cela peut altérer le langage oral, les apprentissages acquis à l’école (écriture, lecture, orthographe, etc.), les fonctions liées aux gestes (notamment la motricité fine) ou à la visualisation de l’espace (visuospatial).

Le fait d’être multi dys, ou d’avoir un enfant atteint de plusieurs troubles, aura un impact sur la vie quotidienne, personnelle comme professionnelle. Il est donc important de repérer les difficultés pour les prendre en compte et mettre en place un accompagnement qui réduira les difficultés.

Quels sont les différents troubles dys ?

On compte au moins 6 différents troubles dys :

Dyslexie, trouble de l’apprentissage de la lecture

Dysorthographie, trouble lié au langage écrit

Dyscalculie, trouble de l’apprentissage des activités numériques

Dysphasie, trouble du développement du langage oral

Dyspraxie, trouble de l’apprentissage des gestes

Déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (aussi appelé TDA ou TDAH)


Selon l’INSEM, 40% des personnes dys ont plus d’un trouble des apprentissages et sont donc multi dys.

Qui consulter pour des troubles multi-dys ?

En cas d’interrogation, il est important d’en parler à son médecin traitant ainsi qu’au corps enseignant qui pourront vous orienter vers le spécialiste le plus à même de diagnostiquer le trouble. De plus, avant de se faire, plusieurs pistes devront être écartées telles que : la déficience intellectuelle, visuelle, auditive ou bien liées à l’environnement social.

Plusieurs professionnels pourront ensuite entrer en jeu :

Orthophoniste avec un bilan orthophonique

Psychomotricien ou ergothérapeute pour un bilan lié à la coordination et à la motricité

Psychologue pour un bilan cognitif

Etc.


Quelles démarches pour aider un enfant multi dys ?

Pour aider un enfant multi dys et lui permettre d’accéder à des aides, il faut entamer une démarche de reconnaissance de handicap auprès de la MDPH. Cette démarche commence en ligne, en remplissant un dossier

Ce dossier peut être compliqué à remplir, pour cela nous avons créé un guide qui vous permettra de ne rien oublier.

Télécharger le guide

Pour les enfants, il est possible de se rapprocher de la direction de l’établissement scolaire, afin de mettre en place un Plan d’Accompagnement Personnalisé. C’est un ensemble de mesures visant à améliorer le quotidien de l’enfant en lui attribuant, par exemple, du temps additionnel lors des examens, l’utilisation de matériel en cours, l'aménagement de la scolarisation, etc.

Pour les adultes, cela pourra ensuite permettre l’accès aux aides proposées par l’Agefiph afin d’adapter le poste de travail aux besoins de la personne.

Troubles multi-dys, de quoi parle-t-on ?

Troubles multi-dys, de quoi parle-t-on ?

Multi dys : définition

Être multi dys, c’est avoir plus d’un trouble dys. Les troubles dys, sont des troubles cognitifs spécifiques qui apparaissent, dans l’immense majorité des cas, dès la naissance et suivent la personne tout au long de sa vie. Avoir un trouble dys n’est ni synonyme d’une déficience intellectuelle, ni d’un simple retard de l’apprentissage.

La Haute Autorité de la Santé, les définit comme étant des “anomalies plus ou moins isolées dans le développement cognitif de l’enfant”. Cela peut altérer le langage oral, les apprentissages acquis à l’école (écriture, lecture, orthographe, etc.), les fonctions liées aux gestes (notamment la motricité fine) ou à la visualisation de l’espace (visuospatial).

Le fait d’être multi dys, ou d’avoir un enfant atteint de plusieurs troubles, aura un impact sur la vie quotidienne, personnelle comme professionnelle. Il est donc important de repérer les difficultés pour les prendre en compte et mettre en place un accompagnement qui réduira les difficultés.

Quels sont les différents troubles dys ?

On compte au moins 6 différents troubles dys :

Dyslexie, trouble de l’apprentissage de la lecture

Dysorthographie, trouble lié au langage écrit

Dyscalculie, trouble de l’apprentissage des activités numériques

Dysphasie, trouble du développement du langage oral

Dyspraxie, trouble de l’apprentissage des gestes

Déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (aussi appelé TDA ou TDAH)


Selon l’INSEM, 40% des personnes dys ont plus d’un trouble des apprentissages et sont donc multi dys.

Qui consulter pour des troubles multi-dys ?

En cas d’interrogation, il est important d’en parler à son médecin traitant ainsi qu’au corps enseignant qui pourront vous orienter vers le spécialiste le plus à même de diagnostiquer le trouble. De plus, avant de se faire, plusieurs pistes devront être écartées telles que : la déficience intellectuelle, visuelle, auditive ou bien liées à l’environnement social.

Plusieurs professionnels pourront ensuite entrer en jeu :

Orthophoniste avec un bilan orthophonique

Psychomotricien ou ergothérapeute pour un bilan lié à la coordination et à la motricité

Psychologue pour un bilan cognitif

Etc.


Quelles démarches pour aider un enfant multi dys ?

Pour aider un enfant multi dys et lui permettre d’accéder à des aides, il faut entamer une démarche de reconnaissance de handicap auprès de la MDPH. Cette démarche commence en ligne, en remplissant un dossier

Ce dossier peut être compliqué à remplir, pour cela nous avons créé un guide qui vous permettra de ne rien oublier.

Télécharger le guide

Pour les enfants, il est possible de se rapprocher de la direction de l’établissement scolaire, afin de mettre en place un Plan d’Accompagnement Personnalisé. C’est un ensemble de mesures visant à améliorer le quotidien de l’enfant en lui attribuant, par exemple, du temps additionnel lors des examens, l’utilisation de matériel en cours, l'aménagement de la scolarisation, etc.

Pour les adultes, cela pourra ensuite permettre l’accès aux aides proposées par l’Agefiph afin d’adapter le poste de travail aux besoins de la personne.


Articles en relation