comprendre

La dyslexie, c’est quoi ?

background
attention

A chacun son rôle

Pour mémoire, vous n’êtes pas habilité à diagnostiquer la dyslexie d’un élève. Seul un professionnel de santé peut le faire.

En revanche, vous êtes aux premières loges pour constater les premiers signes et en informer les parents. Voici quelques conseils pour appréhender au mieux la situation.

observer

Quels sont les signes qui doivent m’alerter ?

On estime que dans une classe au moins 1 élève est dyslexique. Vous serez donc certainement confronté à la dyslexie au cours de votre carrière. En tant que professeur vous êtes un acteur privilégié pour en détecter les signes.

L’Éducation Nationale met à votre disposition une grille d’observation téléchargeable ici.

On ne peut pas diagnostiquer la dyslexie à cet âge. Cependant l’enfant peut présenter des signes précurseurs d’une future pathologie. À ce stade, vous pouvez conseiller aux parents d’être vigilants. Les troubles pouvant se résoudre d’eux-mêmes il n’y a pas de raison de les alarmer.


  • Distrait et étourdi ;
  • Difficultés d’élocution ;
  • Inversion des lettres ;
  • Difficultés à retenir l’alphabet ;
  • Confusion entre les mots qui se ressemblent.

À ce stade, vous pouvez conseiller aux parents d’être vigilants. Les troubles pouvant se résoudre d’eux-mêmes, il n’y a pas de raison de les alarmer.

Avec l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, les troubles peuvent s’accentuer. À noter que, comme en maternelle, les problèmes peuvent disparaitre naturellement. Il n’y a pas de raison d’inquiéter les parents.

  • Mauvaise mémoire ;
  • Difficultés à colorier ;
  • Mauvaise coordination ;
  • Difficultés à apprendre des mots, des lettres ;
  • Difficultés à former les lettres et les formes.

À partir de la fin CE1 on peut poser un diagnostic. On estime qu’un diagnostic de dyslexie fiable ne peut être posé que si l’enfant accumule deux ans de retard dans son apprentissage de la lecture ou de l’écriture.

  • Pas de conscience phonologique claire ;
  • Difficultés dans le décodage de mots nouveaux ;
  • Difficultés en orthographe ;
  • Difficultés à épeler les mots ;
  • Lecture hésitante.

Il se peut qu’un élève dyslexique non diagnostiqué se trouve dans votre classe. Les difficultés de l’enfant se présenteront dans toutes les matières qui impliquent de la lecture et de l’écriture. C’est pourquoi, tous les professeurs sont concernés par l’accompagnement de cet élève. Vous serez confronté aux signes évoqués précédemment. S’y ajouteront :

  • Troubles du comportement ;
  • Frustration ;
  • Bonnes notes dans les matières n’impliquant pas la lecture ;
  • Difficultés à rester concentré.

Maternelle

On ne peut pas diagnostiquer la dyslexie à cet âge. Cependant l’enfant peut présenter des signes précurseurs d’une future pathologie. À ce stade, vous pouvez conseiller aux parents d’être vigilants. Les troubles pouvant se résoudre d’eux-mêmes il n’y a pas de raison de les alarmer.


  • Distrait et étourdi ;
  • Difficultés d’élocution ;
  • Inversion des lettres ;
  • Difficultés à retenir l’alphabet ;
  • Confusion entre les mots qui se ressemblent.

À ce stade, vous pouvez conseiller aux parents d’être vigilants. Les troubles pouvant se résoudre d’eux-mêmes, il n’y a pas de raison de les alarmer.

Avec l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, les troubles peuvent s’accentuer. À noter que, comme en maternelle, les problèmes peuvent disparaitre naturellement. Il n’y a pas de raison d’inquiéter les parents.

  • Mauvaise mémoire ;
  • Difficultés à colorier ;
  • Mauvaise coordination ;
  • Difficultés à apprendre des mots, des lettres ;
  • Difficultés à former les lettres et les formes.
CE1
Âge de la détection

À partir de la fin CE1 on peut poser un diagnostic. On estime qu’un diagnostic de dyslexie fiable ne peut être posé que si l’enfant accumule deux ans de retard dans son apprentissage de la lecture ou de l’écriture.

  • Pas de conscience phonologique claire ;
  • Difficultés dans le décodage de mots nouveaux ;
  • Difficultés en orthographe ;
  • Difficultés à épeler les mots ;
  • Lecture hésitante.
6ème
Au collège

Il se peut qu’un élève dyslexique non diagnostiqué se trouve dans votre classe. Les difficultés de l’enfant se présenteront dans toutes les matières qui impliquent de la lecture et de l’écriture. C’est pourquoi, tous les professeurs sont concernés par l’accompagnement de cet élève. Vous serez confronté aux signes évoqués précédemment. S’y ajouteront :

  • Troubles du comportement ;
  • Frustration ;
  • Bonnes notes dans les matières n’impliquant pas la lecture ;
  • Difficultés à rester concentré.
agir

Je pense que mon élève est dyslexique, que dois-je faire ?

Pour être certain que les troubles que présente votre élève sont associés à la dyslexie, il doit passer des tests. Votre rôle est d’en avertir les parents et de les orienter vers un spécialiste.

Informer

Informer

Voir

Informer

Vous avez remarqué des difficultés chez votre élève. Confusion de lettres, de phonèmes, de chiffres...

Informez-en les parents.

Fermer
Orienter

Orienter

Voir

Orienter

Orientez-les vers le généraliste ou un orthophoniste pour un faire un bilan. Tous les enfants qui ont des difficultés ne sont pas dyslexiques. Cela peut-être un problème d’audition, de vue, une déficience mentale... Gardez-vous bien de prononcer un diagnostic trop hâtif ou erroné.

Fermer
Rassurer

Rassurer

Voir

Rassurer

Expliquez simplement qu’un bilan orthophonique est nécessaire pour adapter au mieux votre pédagogie aux difficultés de l’élève.

Vous pourrez faire face à des parents inquiets. Rassurez-les en leur garantissant votre mission d’accompagnement.

Fermer
accompagner

Quels dispositifs existent pour les élèves dyslexiques ?

L’Éducation Nationale a mis en place quatre types de plans pour répondre aux besoins éducatifs particuliers des élèves. Ceux souffrant de dyslexie peuvent prétendre à deux de ces plans : Le PAP et le PPS.

Le PAP : le plan d'accompagnement personnalisé

portrait

Pour qui ?

portrait

Pour les cas de dyslexie les plus légers

portrait

Qui le déclenche ?

portrait

Il est proposé par l’établissement ou les parents. Il donne lieu au constat des troubles par le médecin scolaire. Ce dernier donnera ou non son accord pour la mise en place de ce plan.

portrait

Par qui est-il élaboré ?

portrait

Par l’équipe pédagogique, en association avec les parents et l’orthophoniste.

portrait

Que contient-il ?

portrait

Un plan personnalisé vous sera remis. Dans la plupart des cas, il regroupe les conseils et les aménagements à appliquer pour aider l’élève à suivre une scolarité normale et lui permettre de surmonter ses difficultés.

Le PPS : Projet Personnalisé de Scolarisation

portrait

Pour qui ?

portrait

Pour les cas de dyslexie les plus sévères

portrait

Qui prend l’initiative de sa mise en place ?

portrait

La famille de l’enfant doit saisir la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) pour qu’il soit reconnu comme handicapé.

portrait

Par qui est-il élaboré ?

portrait

Une équipe pluridisciplinaire d’évaluation regroupant différents professionnels de santé évaluera la situation de l’élève pour élaborer le PPS. Ce projet personnalisé sera ensuite validé ou non par la CDAPH.

portrait

Qu’est-ce qu’il contient ?

portrait

Le PPS organise la scolarité de l’enfant et lui assure l’accès à des aides et des aménagements adaptés à sa situation. Il sert aussi d’outil de suivi pour l’intégralité de son parcours scolaire et sera révisé tous les ans pour adapter les actions mises en œuvre.

portrait

Quel sera mon rôle ?

portrait

Votre rôle est de veiller au respect du PPS et de coordonner les actions entre les différents acteurs de l’établissement. Si votre élève est au collège ou au lycée et que vous êtes son professeur référent, vous serez l’interlocuteur privilégié des parents.

adapter

Que dois-je mettre en place pour aider mon élève ?

L’Éducation Nationale a émis une fiche pratique rassemblant toutes les modifications que vous pouvez apporter à votre pédagogie pour aider un élève dyslexique : téléchargez-la ici. Nous vous présentons les points que vous pouvez appliquer de vous-même et qui sont principalement repris par les PAP et les PPS. Nous vous rappelons que chaque enfant est différent. À vous de trouver les aménagements qui fonctionnent pour lui.

Supports
Supports

  • Choisir des typographies lisibles ;
  • Utiliser des couleurs ;
  • Organiser l’espace des supports de manière logique.

Lecture
Lecture

  • Préparer l’élève en expliquant les nouvelles notions ;
  • S’assurer qu’il ait compris le contexte ;
  • Éviter la lecture devant le groupe.

Écriture
Écriture

  • Proposer des cours photocopiés ;
  • Éviter de le faire écrire au tableau ;
  • Adapter la longueur de la dictée ;
  • Écrire ses devoirs à sa place ;

Évaluation
Évaluation

  • Lire les questions à haute voix ;
  • Simplifier les questions quand c’est possible ;
  • Privilégier une évaluation à l’oral ;
  • Modifier ses critères de notation ;
  • Installer l’enfant au calme ;
  • Accorder plus de temps à l’élève dyslexique ;
  • Proposer des QCM quand c’est possible.

collaborer

Qui peut m’aider dans l’accompagnement ?

L'orthophoniste

L'orthophoniste

Voir

L'orthophoniste

L’orthophoniste sera la première personne vers qui vous tourner. Une fois votre élève diagnostiqué dyslexique, vous pourrez être mis en relation avec lui. Vous pourrez ensemble, commenter et évaluer les progrès et difficultés de l’enfant. Il vous aidera à mettre en place des activités et des supports pédagogiques pour aider votre élève à surmonter ses difficultés.

Fermer
Le RASED

Le RASED

Voir

Le RASED

Réseau d’Aides Spécialisées aux Élèves en Difficultés.
Il peut venir vous appuyer pour prévenir des difficultés scolaires et aider les élèves à les surmonter. Il vous aidera à identifier les obstacles de la réussite, établir des objectifs avec l’élève et vous proposera des activités, des supports et des modalités d’évaluation à mettre en place.

Fermer
Les associations

Les associations

Voir

Les associations pour personnes dyslexiques

Vous pouvez vous tourner vers elles pour mieux comprendre ce que ces troubles engendrent. Une bonne compréhension de cette pathologie vous aidera à accompagner votre élève.

Fermer
expliquer

Est-ce que je dois expliquer au reste de la classe ce qu’est la dyslexie ?

Jeunes, les enfants peuvent se montrer méchants les uns envers les autres. Face à un camarade qui réussit moins bien, ils peuvent vite employer des mots comme « bête », « mauvais, « nul », blessant l’enfant dyslexique et lui faisant perdre confiance en lui.

Expliquer ce qu’est la dyslexie à la classe permettra aux enfants de comprendre que leur camarade n’est pas idiot mais qu’il fonctionne d’une façon différente. Sa dyslexie en fait une personne singulière qui possède d’autres facultés comme l’intuition, la créativité… Cette étape peut être particulièrement bénéfique pour l’élève dyslexique qui n’aura plus à se sentir stupide face aux autres. Il pourra peu à peu reprendre confiance en lui, un facteur qui sera décisif pour sa réussite.

    Vous pouvez :
  • diffuser cette vidéo pour leur expliquer la dyslexie.
  • présenter à la classe le portrait des dyslexiques célèbres, pour mêler histoire/culture générale tout en apportant la preuve que la dyslexie est loin d’être un handicap.

Lexilight lamp

Lexilight, la lampe d’aide à la lecture conçue pour les dyslexiques.

Lire devient plus facile, plus rapide, et moins fatigant !
Un vrai plaisir.

En savoir plus

Newsletter